Naître. Surgir au monde. Bim bam boum, comme ça, sans transition. Une fraction de seconde et voici l’air qu’on respire, le vent qui frissonne, la clameur qui gronde, les peaux qui s’effleurent, les yeux qui se croisent, les mots qui résonnent.

Naître. Endosser le rôle. Au pied levé. Sans répétition, donner la réplique. Improviser, certains jours avec brio.

Naître. S’offrir. Offrir ce que l’on porte en soi, sans même en percevoir le caractère unique. A l’aveugle. Jouer tant d’autres notes, et inlassablement chercher la sienne…

Oui mais.

Naître à terme, naître au terme.
Au terme d’une longue gestation. Au terme de la lente et patiente incarnation d’un désir.
« Tout est d’abord mené à terme, puis mis au monde », écrivait Rilke.

Une histoire de petite graine qui se transforme.
Une histoire de petite graine qui sait exactement ce qu’elle a à faire.
Une histoire de petite graine qui ne connaît qu’une seule direction : de l’obscurité des entrailles et des profondeurs, vers la lumière du jour.
Malgré nous. Au-delà de nous.

Il est tant et tant de naissances … Certaines sont de chair, d’autres fissurent la terre, d’autres sont de matière, d’autres encore sont des voix offertes dans l’air du temps.

Voici l’acte de naissance de Jour de Lune !

Jour de Lune, une mystérieuse et singulière petite graine qui a su tracer son chemin, et dont l’itinéraire sinueux, savoureux et à la source lointaine, me surprend encore moi-même ! Mais cette graine s’est plantée en moi, évidente, et a demandé à éclore, avec insistance. Alors ainsi soit-il ! J’ai pris beaucoup de plaisir à lui donner forme et voix, et je remercie du fond du cœur celles et ceux qui m’ont accompagnée dans cette aventure.

Puisse cette jeune pousse être agile et vigoureuse à l’épreuve du grand monde.
Puisse-t-elle être accueillie et pertinente.
Puisse-t-elle jouer sa note, du mieux qu’elle peut.
Puisse-t-elle nous offrir ce qu’elle sait avoir à faire.

Bienvenue ici ! Sentez-vous bien mes Amis.

0